(Deutsch) Der Konvent

 

Le roman „Der Konvent“ qui peut se lire de façon autonome, commence au moment où Jens veut libérer sa lope, conformément aux termes du contrat. Qu’elle sera la suite des événements, on ne le sait absolument pas au début. Des projets ne sont expressément jamais faits. Jens trouve que l’on ne peut planifier la suite des événements, mais au contraire qu’il faut saisir la chance que nous apporte la vie. C’est pour cette raison également que le déroulement du formatage de la lope n’avait pas été programmé, seulement sa durée.
Peu de temps avant la libération prévue par le contrat s’offre une chance inespérée : un mécène veut que Jens et ses hommes restaurent un ancien complexe conventuel situé dans le Brandebourg totalement délabré par les Russes et le transforment en une installation dans laquelle les Maîtres pourraient travailler et vivre avec leurs domestiques et leurs esclave comme il sied à leur état, et ce , jusqu’à la fin de leurs jours.

Jens exige qu’en cinq minutes, la lope maintenant libre, se décide à accepter ou refuser une deuxième période de soumission d’un an et demi sans être au courant de l’offre du mécène.

Sortie prévue en 2015, 215 pages.