De l’écriture

 

DSC00002

Le Lopage et les premiers textes insérés tels des pages d’un journal intime dans Manimals sont des notes issues d’expériences personnelles ou du fruit de l’imagination que j’ai plus tard réunies  sous la forme d’une nouvelle.

 Tous les autres romans ont été écrits de soi-même après avoir choisi la situation de départ.

Dans Recherche sur les jumeaux, il est d’une part clair dès le début pourquoi Eric s’intéresse aux jumeaux  et d’autre part, ce thème apparaissait déjà dans d’autres livres.

Je m’étais finalement décidé à écrire un livre à connotation philosophique sur les jumeaux, ce qui me permettait en tant qu’auteur d’approfondir le champ qui s’étend entre identité et différence. ( Il ne s’agit pas de recherche sur les jumeaux au sens biologique du terme.)

 

Le narrateur qui s’exprime à la première personne devait être un néerlandais en exil afin que les néerlandismes dans mon allemand soient moins graves. Le métier de garde du corps m’a toujours intéressé et, lorsque par deux fois, j’ai visité l’Office du Chancelier fédéral ( lors des journées portes ouvertes), j’ai avant tout observé ces hommes en costume sombre avec leur écouteur en spirale à l’oreille, qui avaient des coupes de cheveux recherchées et qui ne doutaient de rien.
Jim, le Noir, aussi un néerlandais, fut rajouté parce que les gens cherchent entre eux les frontières du politiquement correct.
Le jardin derrière le KWH, avec la longue allée dans le bois existe à l’identique, la seule différence, c’est qu’il appartient maintenant malheureusement à un couple de gays moins riches et que la maison est très petite.